top of page
  • jf9106

Que faire au jardin en octobre ?

EN AVANT LES TRAVAUX DE JARDINAGE D'AUTOMNE !

Au jardin, le mois d’octobre signe une transition entre la belle saison et l’automne qui s’installe. La nature s’apprête à se reposer, mais pas les jardiniers, pris entre de nouveaux projets de plantation, les tailles et les séances de désherbage. Autant dire que votre extérieur vous réclamera et que les prochaines semaines ne seront pas des plus reposantes, mais ô combien stimulantes ! Alors à vos bêches et sécateurs et profitez de ces belles journées d’été indien avant le retour des premières gelées.

Feuilletez notre catalogue Automne-hiver en ligne si l’inspiration vous fait défaut et découvrez les travaux de jardinage à effectuer en octobre au jardin, sur la terrasse et au potager !


DU CÔTÉ DES ARBRES, ARBUSTES ET FRUITIERS L’embrasement des feuilles des végétaux annonce leur chute prochaine et les baies permettent de confectionner de jolies compositions, mais aussi de faire le plein de vitamines avec les baies de Goji, les canneberges (ou cranberries) et les cynorhodons à récolter lorsque les premières gelées ont permis aux fruits de ramollir.

Les arbres d’ornement et les conifères

  • En octobre, les arbres et conifères proposés en conteneurs que vous avez sélectionné vont pouvoir prendre place au jardin. Quelle joie de se projeter et de s’imaginer leur futur développement après les avoir plantés ! Au fait, n’oubliez pas les quelques règles à respecter en matière de plantation. On vous explique tout dans l’article « Haies, arbustes, arbres : Quelles distances de plantation ? »

  • S’il est encore un peu tôt pour planter les arbres en racines nues, vous pouvez d’ores et déjà préparer les trous de plantation : on a coutume de dire qu’un bon trou de plantation doit être d’environ deux fois la largeur et la profondeur de la motte ou de l’ensemble des racines dans le cas des sujets en racines nues. Besoin d’un peu de détente après cet exercice fatiguant ? Découvrez avec humour comment rater la plantation de vos arbres en 5 leçons !

Les arbres fruitiers et les petits fruits

  • Commencez la plantation des arbres fruitiers et des petits fruits en conteneurs : pensez aux fruits originaux et exotiques si le climat de votre région le permet, ainsi qu’aux variétés anciennes et locales adaptées au sol et au climat de leur région d’origine. Vous habitez en ville et pensez que les récoltes de fruits maison ne sont pas faites pour vous ? Changez d’avis en découvrant 6 arbres fruitiers pour jardin de ville

  • Terminez la récolte des noix, des noisettes et des amandes. Récoltez également les châtaignes pour en faire de délicieuses confitures de châtaignes, en suivant les conseils et astuces de notre tutoriel

  • Pommes, poires, coings, figues… : terminez la cueillette des fruits à maturité, qui doivent se détacher facilement. Continuez l’élimination des fruits malades

  • Récoltez les grappes de raisin

Les arbustes

  • Baies de Callicarpas, de viornes et cynorrhodons de rosiers auront une belle tenue en vase, accompagnés des floraisons tardives. Place à votre créativité pour confectionner de somptueux bouquets d’arrière-saison ! Et n’oubliez pas que s’ils participent à l’attrait ornemental du jardin, les arbustes à fruits décoratifs jouent aussi un rôle écologique très important, car un grand nombre d’espèces d’oiseaux et d’insectes se nourrissent de leurs baies en automne et en hiver. Prévoyez-les parmi vos futures plantations !

  • Le fusain Euonymus alatus ‘Compactus’, se pare de teintes vives, tout comme le Cornus alba‘Siberian Pearls’ ou les Érables du Japon. Pour en profiter dès les prochaines saisons, retrouvez notre collection d’arbustes à couleur d’automne et une sélection coup de cœur des plus beaux arbres et arbustes à coloration automnale

  • Une fois la floraison terminée, vous pouvez supprimer les fleurs fanées des hortensias et en profiter pour éliminer les branches mortes ou abîmées. Cette taille automnale est facultative, car essentiellement esthétique. À cette période de l’année, il faut éviter les tailles sévères qui affaibliraient l’arbuste avant l’hiver, le rendant plus sensible au froid. La taille la plus importante s’effectuera en fin d’hiver ou au début du printemps, vers le mois de mars.

  • Plantez les Camélias et tous les arbustes de terre de bruyère

  • Le gel risque de sévir bientôt chez vous ? Prévoyez des protections pour protéger les plantes les plus frileuses (bananiers, palmiers, Lagerstroemias…)

Les baies d’octobre permettent de laisser libre cours à l’inspiration du moment. Au verger, récoltez les fruits de saisons et plantez des arbres et arbustes pour étoffer le jardin !


Les haies

  • Si vous n’avez pas eu le temps de tailler les haies régulières en septembre, vous pouvez encore le faire début octobre. Procédez avec des cisailles ou un taille-haie bien aiguisés

  • Terminez la taille des topiaires

  • Plantez les arbustes de haie en conteneurs. Le jardinage est une passion toute récente pour vous ? Pas de panique, découvrez 9 arbustes de haie pour débutants, parfaits pour constituer facilement de beaux écrans de verdure



LES VIVACES, BULBES, GRIMPANTES ET GRAMINÉES En octobre, effectuez un bon désherbage dans les massifs de vivaces pour pouvoir planter sereinement. C’est aussi le chassé-croisé des bulbes, entre ceux d’été qui tirent leur révérence et ceux de printemps qu’il faut penser à planter maintenant. Les vivaces

  • Coupez les tiges défleuries des plantes vivaces.

  • Plantez les vivaces en conteneurs et divisez vos variétés favorites à floraison printanière ou estivale comme les gentianes, les Epiméduim, les bruyères d’été, les héléniums, les euphorbes, le gypsophile ou les pivoines.

  • Poursuivez la mise en place des massifs de pivoines.

  • Géraniums vivaces et Ancolies se parent de belles couleurs de feuillages durant leurs dernières semaines de végétation. Les Anémones du Japon, certains Cimifugas, la Salvia leucantha et l’Escholtzia stauntonii profitent de l’automne pour former de jolies inflorescences. Si votre jardin est un peu triste en cette arrière-saison, prévoyez de les planter pour en profiter dès l’année prochaine.

Les bulbes

  • Tulipes, narcisses, alliums, Jacinthes, Crocus de printemps… ; les bulbes de printemps n’attendent que vous pour rejoindre la pleine terre. Plantez toutes ces variétés en respectant la profondeur pour chacune et en choisissant les bons outils.

  • C’est de dernier moment pour planter les Colchiques.

  • Arrachez les dahlias, les glaïeuls et autres bulbes d’été lorsque le feuillage commence à décliner ou après la première gelée. Prenez soin de ne pas les casser et coupez les parties aériennes. Enlevez l’excès de terre et laissez-les sécher une dizaine de jours dans un local frais et abrité du gel. Placez-les ensuite dans des caissettes étiquetées et à l’abri des rongeurs.

  • La division des dahlias peut se faire au printemps, mais également en octobre lorsque vous les rentrez à l’abri pour l’hiver.

  • Si vous souhaitez les voir fleurir à Noël dans votre maison, c’est le moment de planter un amaryllis en pot pour l’intérieur : Disposez le bulbe d’Amaryllis en ne l’enterrant qu’aux deux tiers dans un mélange moitié terreau, moitié terre de jardin ou dans du terreau pour plantes fleuries. Posez le pot dans un endroit chaud et ensoleillé, arrosez peu jusqu’à l’apparition de la tige puis arrosez tous 2 ou 3 jours. Les fleurs apparaîtront environ 6 à 8 semaines après plantation.

Les bulbes de printemps sortent de leurs sachets pour de rejoindre le jardin, de même que les vivaces qui sont à planter maintenant que la terre est plus humide. La Salvia leucantha nous fait profiter de sa magnifique floraison d’arrière-saison


Les grimpantes

  • Plantez les grimpantes en conteneurs. Nous vous orientons vers les 7 plantes grimpantes qui présentent les plus longues floraisons.

  • À la fin de l’automne, secouez les cônes femelles du houblon afin de récolter vos graines ; conservez-les dans un endroit frais et sec pour les semer en février-mars.

  • Marcottez le jasmin et la vigne vierge par couchage.

Les graminées

  • Fétuques, Calamagrostis, Miscanthus ou Panicumplantez de belles graminées pour animer le jardin de leur souffle léger. On vous explique même comment créer un jardin de graminées.

  • En octobre, les graminées sont décoratives ; attendez la fin des grands froids en fin d’hiver (février ou en mars) pour les tailler.



Les rosiers

  • Sans effectuer de taille, éliminez les fleurs fanées, les feuilles atteintes de maladies et le bois mort. Laissez les cynorhodons : ils animent le jardin de leurs couleurs et nourrissent certains oiseaux !

  • Très simple à réaliser, le marcottage des rosiers grimpants et des rosiers lianes peut encore être fait en octobre.

Le Rosa canina fait resplendir les couleurs d’automne de ses baies



LES ANNUELLES ET PLANTES EN POTS

  • Récoltez les graines de plantes annuelles à floraison tardive.

  • Hors région douce, rentrez les plantes d’intérieur et toutes les plantes frileuses (agrumes, plantes grasses et cactées, laurier-roses, bougainvilliers, lantanas, plumbagos…).

  • Prévoyez un paillage et des voiles et housses d’hivernage pour les plantes des pots et bacs restant dehors tout l’hiver afin de pouvoir les couvrir dès les premières gelées qui pourraient leur être fatales. Pour éviter les excès d’humidité, enlevez les soucoupes et posez les potées sur des cales.

  • Composez les potées de fin d’hiver et de début de printemps avec des bisannuelles comme les primevères, les pensées ou les pâquerettes. Bien choisies et bien associées entre elles ou avec des vivaces et des petits bulbes de printemps (crocus, muscari, narcisses…), elles composeront des tableaux de charme à admirer dès les prémices du printemps prochain. Pour un jardin coloré dès la sortie de l’hiver, inspirez-vous de nos 6 idées d’association réussies.

  • Rempotez vos azalées début octobre avec une bonne terre de bruyère.


Composez de belles scènes de saison près de la maison


AU POTAGER

Au potager, les récoltes se terminent : finit le règne des légumes d’été, tandis que ceux d’hiver poussent et grossissent !

Les légumes à planter en octobre, les semis et gestes à faire :

  • Le potager a bien besoin d’un nettoyage général. Ne laissez pas en place les cultures qui ont fini de produire ; elles peuvent héberger des maladies et des parasites hivernants. Arrachez-les et mettez-les au compost pour les plus saines. Il est préférable d’évacuer en déchetterie les cultures ayant présenté des signes d’atteintes.

  • Effectuez un désherbage de toutes les surfaces afin d’éliminer les adventices les plus envahissantes.

  • Attendez les pluies et semez des engrais verts. Début octobre, on peut encore semer de la Luzerne, de la Moutarde blanche, du Trèfle incarnat, de la Vesce de Cerdagne et du Seigle jusqu’en novembre. Outre d’améliorer votre sol, ils éviteront que les « mauvaises herbes » envahissent vos parcelles cet hiver.

  • Incorporez le fumier en automne : il doit subir une transformation chimique qui exige de l’humidité pour amender correctement votre sol.

  • Après les premières pluies, binez et plantez les légumes de saison.

  • Terminez la plantation des fraisiers et pour éviter les excès d’humidité, enlevez le paillage de la fraiseraie.

  • Terminez la taille des framboisiers et des ronces fruitières. C’est aussi le moment de multiplier les framboisiers en prélevant les jeunes drageons.

  • Récoltez et faites sécher de petits bouquets garnis de thym et de laurier que vous utiliserez pour vos plats d’hiver.

  • Récoltez les panais semés à partir du mois de mars et les cardons semés au mois de mai : munissez-vous de vos gants, arrachez la motte et disposez les feuilles dans un endroit ventilé, à l’abri de la lumière. Stockées correctement, les cardes peuvent se conserver et se consommer durant tout l’hiver.

  • Les petits préparent Halloween et les grands se préparent à passer en cuisine grâce aux courges. Potimarron, pâtisson, potiron, butternut… récoltez-les et stockez-les dans un endroit sec et sain pour les conserver longtemps

  • Faites blanchir les chicorées scaroles en attachant les feuilles entre elles ou en posant un pot sur le centre de la touffe

  • Repiquez les choux-fleurs.

  • Arrachez les carottes, les céleris et les betteraves rouges.

  • Semez la mâche, l’épinard et des carottes.

  • Semez des fèves dans la moitié Sud-Ouest ou sous abri partout ailleurs pour une récolte d’avril à fin juin.

  • Semez des pois et des mangetout en climat doux.

  • Plus rustique que l’ail rose, l’ail blanc se plante à l’automne à partir d’octobre, à conditions que la terre soit bien drainée. Sinon, attendez le printemps.

  • Nettoyez et désinfectez les tuteurs qui ont servi au potager (tomates, aubergines…).

Les courges et les carottes promettent des recettes réconfortantes et pleines de vitamines et certaines parcelles du potager entrent en repos pour l’hiver, amendées de fumier


PELOUSE ET TRAVAUX DIVERS

Octobre marque le début de l’hibernation pour le hérisson : laissez les feuilles tombées sous les haies ou des tas de branches dans un coin tranquille du jardin ; ils constitueront de parfaites cachettes pour ces précieux alliés du jardin. Dérangés par les jardiniers trop zélés, ils doivent chercher un autre abri et utilisent ainsi une énergie précieuse.

N’oubliez pas de laisser le hérisson s’installer au chaud dans son abri d’hiver


La pelouse et les jachères fleuries

  • Avant les premières gelées importantes, faites les dernières tontes. Vous pourrez alors faire un nettoyage et une révision générale de votre matériel.

  • Tant que le sol est encore chaud, terminez le semis ainsi que le regarnissage des gazons.

  • Rectifiez les bordures avant l’hiver.

  • Lorsque les feuilles mortes commencent à tomber, ratissez régulièrement celle tombant sur le gazon et étalez-les en paillage dans les massifs.

  • Fauchez les prairies fleuries.

Travaux divers au jardin

  • Prévoyez de purger vos systèmes d’arrosage avant les premières gelées et de protéger robinets et vannes extérieurs du gel

  • Nettoyez et réparez les éventuels dégâts sur votre serre ou vos abris (tunnels, châssis…).

  • Après les pluies, faites le tour de votre extérieur une fois par semaine pour supprimer et vider toutes les petites accumulations d’eau : temps doux et humidité favorisent le développement des moustiques !

  • Vérifiez que les descentes d’eau et les gouttières ne sont pas obstruées par des débris de végétaux : c’est le moment de profiter des pluies pour remplir les récupérateurs d’eau !

  • N’oubliez pas que le brûlage des végétaux est interdit. Vous aurez le choix entre utiliser les déchets verts en paillage, de les composter ou de les amener en déchetterie.

Au bassin

  • Éliminez régulièrement les feuilles mortes tombant dans l’eau.

  • Si vous le pouvez et si vous n’avez pas pu le faire durant l’été, renouvelez un tiers de l’eau.

  • Plantez les plantes de berge et divisez vos variétés préférées.

  • Divisez les nénuphars pour leur redonner un aspect plus léger, stimuler la floraison et/ou remplacer les pots endommagés par leurs puissantes racines.

Par Sophie-Dionet @ promessedefleurs.com

Comments


gammvert.gif
bottom of page