top of page
  • jf9106

La cochenille farineuse : la connaitre et lutter contre son invasion !

Dernière mise à jour : 9 janv.

La cochenillle (Coccoidea) envahit les plantes d’extérieur ou d’intérieur, peu importe la saison mais elle prolifère beaucoup en hiver dans les maisons chauffées en provoquant des dégâts considérables qui ralentissent la croissance et peuvent même faire mourir les plantes. En outre, elle contamine rapidement les plantes se trouvant à proximité de celle qui en est couverte. Ce qu’il faut savoir sur la cochenille. Souvent, on s’aperçoit de la présence des cochenilles une fois seulement que leurs méfaits sont visibles. Ce n'est pas étonnant puisque cet insecte piqueur-suceur est tout simplement minuscule avec ses quelques millimètres. À bouclier, farineuse ou à carapace, la cochenille, de l'ordre des hémiptères, compte aujourd’hui 8500 espèces. L’une de ses grandes forces est que la cochenille se complait au coeur de toutes les variétés de plantes et infeste à la fois le feuillage, les racines, les rameaux, les tiges ou encore les troncs.


Plantes grasses, rosiers, arbres fruitiers et arbustes d’ornement... aucun n’est épargné. Par ailleurs, cet insecte affectionne beaucoup les endroits humides, chauds et exigus. D’où aussi sa présence en intérieur et dans les serres. L’insecte se nourrit de la sève des plantes et peut favoriser le développement de la fumagine. Le parasite secrète une substance nocive appelée miellat empêchant la photosynthèse. C’est pourquoi, si l’invasion de cochenilles n’est pas traitée à temps, cela peut tout simplement entraîner l’anéantissement de la plante.

Les gestes à adopter pour lutter contre les cochenilles farineuses

Si vous constatez la présence d’amas blancs farineux ou cotonneux sur la plante, vous pouvez diagnostiquer l’invasion de colonies de cochenilles. Chez certaines variétés d’arbustes, les feuilles se décolorent et, dans les pires des cas, le parasite peut provoquer le dessèchement et par la suite l’éclatement des troncs des arbres.


Sur les plantes d'intérieur, les cochenilles qui détestent l'eau peuvent être enlevées en passant les feuilles envahies sous le jet puissant de la douche : pour ce faire, enfermez le pot dans un sac plastique afin qu'il ne soit pas noyé. Renouvelez l'opération après quelques jours jusqu'à leur disparition complète.


Sinon, vous pouvez préparer la recette d'un traitement naturel en mélangeant une cuillère à café d’alcool à brûler, une cuillère à café d’huile d’olive ou d'huile végétale et une cuillère à café de savon noir qu'il faudra diluer dans un litre d’eau pour pulvériser sur les parties colonisées par les cochenilles 2 fois de suite (à environ 1/2 heure d'écart), puis une semaine après et encore à 7 jours d'écart, le but étant de venir à bout non seulement des cochenilles mais également des larves et oeufs pondus.

Sachez aussi que certaines espèces de coccinelles sont aussi des prédateurs particulièrement nuisibles pour les cochenilles.

Pour traiter les arbustes et particulièrement les agrumes et les cactus, il est possible de recourir à la pulvérisation de l’huile blanche, produit raffiné dérivé du pétrole qui, curieusement, peut être utilisé dans un jardin bio.



11 vues0 commentaire
gammvert.gif
bottom of page