top of page
  • jf9106

"On est mieux considérées derrière sa "Blabla caisse" dans un supermarché"




Le groupe Carrefour a inauguré le concept dans certains magasins. Avec un principe simple : ralentir le rythme et prendre le temps de discuter sans faire râler ceux qui patientent.

"Bon anniversaire !", lance Corinne dans un rire communicatif. "La caissière est sympa !" rigole la cliente de l'hypermarché du Carrefour d'Épinal, dans les Vosges.

Derrière sa "Blabla caisse", Corinne accueille chaleureusement Noël, un client qui découvre le concept et qui veut "papoter" : "On parle du beau temps, des infos... Ca met un peu de bonheur, quoi. Parce qu'actuellement, c'est un peu triste. Il y en a beaucoup qui causent plus. Ah oui, je reviendrai pour causer !"

Pour le moment, il n'existe qu'une seule caisse de ce genre sur les 23 du magasin. Plusieurs employés du magasin ont déjà manifesté leur intérêt. Corinne est dans son élément : "Déjà aux autres caisses, je parle quand même pas mal, mais là, je me lâche encore un peu plus !"


Intrigué, Patrick dépose ses courses sur le tapis, avant d'engager la discussion : "Je pense que c'est bien. Ça humanise un peu plus. Je pense que c'est sans doute plus agréable pour les caissières. C'est un métier assez difficile où les gens sont indifférents, disent à peine bonjour, etc. Ils ne sont jamais contents. Donc je dirais que c'est plutôt un plus."

Moins de stress et des "vraies relations"

Corinne acquiesce : "C'est sûr qu'on est mieux considérées à ces caisses-là. Franchement, je suis contente. Quand j'arrive, je sais que je passerai une bonne journée. Et inversement, je vois aussi le bonheur chez les gens quand ils passent à la caisse. Là, je ne vois pas les heures passer. J'ai l'impression d'être dans mon petit commerce. Je suis bien!"

Moins de stress pour tous, donc, comme cette maman et ses deux petits enfants accrochés au caddie bien rempli : "Il y a des gens qui nous regardent en disant elle va se dépêcher parce qu'elle a un caddie monstrueux. Je suis contente. Là, je prends mon temps. c'est super !".

Ralentir le rythme : c'est le coeur de cette initiative. Au premier confinement, les clients du magasin ont soutenu le personnel en première ligne en apportant des gâteaux, des dessins. C'est cet esprit que Jean-Sébastien Kuntz, manager relation client, veut retrouver avec la "Blabla Caisse" : "On a voulu pérenniser ce qu'il s'est passé à ce moment-là, c'est à dire une vraie relation avec le client."

"Il n'y a pas de décompte de temps, de la performance de la caissière, du tout." certifie-t-il.

Et avoir le temps, ça change tout : "A une autre caisse, on a l'impression d'être un peu robotisé et les gens à la caisse-là, on arrive à être complimenté. Ça me fait plaisir." conclut Corinne, tout sourire.


4 vues0 commentaire

Comments


gammvert.gif
bottom of page