Jardin : 10 plantes qui attirent les libellules, prédatrices naturelles



Pour lutter contre la prolifération des moustiques, les libellules sont vos amies : voici comment attirer ces prédatrices chez vous.

Le retour prématuré des grosses chaleurs a pour corollaire l’arrivée des moustiques : incapable de se déplacer sur de longues distances, ceux-ci sont certainement nés dans votre jardin, ou dans le voisinage proche. Pour profiter de vos soirées d’été sans (trop) vous faire piquer, une méthode efficace est de favoriser la prédation naturelle : les libellules sont vos alliées ! Voici 10 plantes qu’elles apprécient.

Ce qu’il faut savoir

Les libellules sont des prédatrices naturelles des moustiques : elles les consomment au stade larvaire comme à l’âge adulte. Selon Santé Nutrition, attirer les libellules au jardin permettrait donc de maintenir la population de moustiques à de faibles effectifs.

Les libellules, tout comme les moustiques, pondent leurs œufs dans l’eau. Contrairement aux idées reçues, un plan d’eau n’entraîne pas nécessairement une prolifération de moustiques : un étang au bon équilibre biologique ne posera pas de problèmes. Vous l’avez compris : vous aurez plus de chances d’attirer les libellules si vous habitez à proximité d’un bassin, étang ou autre, ou si vous en aménagez un chez vous.

Selon Jardiner Facile, les libellules auront plus de chances de fréquenter votre point d’eau si des plantes émergées s’y trouvent : nénuphars et roseaux constituent de bons sites de ponte.





Les plantes à privilégier

Diverses plantes à fleur sont appréciées des libellules, qu’elles soient inféodées aux milieux secs ou humides. Intégrées en divers points de votre jardin, elles auront de grandes chances d’attirer ces mangeuses de moustiques :

Dans un paysage sec :

  • Sauge des prés (Salvia marcus)

  • Suzanne aux yeux noirs (Rudbeckia hirta)

  • Eupatoire Pourpre (Eupatorium purpureum)

  • Asclépiade des marais (Asclepias incarnata)

  • Achillée millefeuille (Achillea millefolium)



Dans un environnement humide :

  • Flèche d’eau (Sagittaria latifolia)

  • Céleri sauvage (Vallisneria americana)

  • Massette à larges feuilles (Typha latifolia)

  • Prêle des rivières (Equisetum fluviatile)

  • Nénuphar

À noter : les chauves-souris et hirondelles sont également prédatrices du moustique commun. La pose de nichoirs est un autre aménagement efficace pour lutter contre ce dernier.

Favoriser les libellules chez soi ? Un moyen simple pour éviter la prolifération estivale de moustiques, tout en préservant la biodiversité.

439 vues0 commentaire