top of page
  • jf9106

Energy Observer annonce le projet de construction d‘un cargo du futur zéro émission de carbone.



L’entreprise de Saint- Malo, Energy Observer, annonce le développement d’un cargo de 120 mètres, totalement décarboné d’ici 2025. Ce projet de navire, d’une capacité de 5000 tonnes de charge, sera présenté à Brest à l’occasion du One Ocean Summit

Après avoir navigué sur tous les océans du monde en faisant de la course au large et en travaillant dans la marine marchande, Victorien Erussard s’est trouvé un nouveau projet moteur.

Mes nouveaux challenges c’est d’essayer de décarboner l’industrie lourde du maritime Victorien Erussard


En juin 2017, l’entrepreneur malouin lançait Energy Observer 1, un navire laboratoire qui a parcouru plus de 48 000 miles nautiques autour du monde en utilisant l’énergie solaire et l’hydrogène produit par électrolyse à partir d’eau de mer.

Ce dimanche 6 février, il annonce le développement d’un Energy Observer 2, un navire polyvalent de 120 mètres de long, qui pourrait transporter 5000 tonnes de marchandise, correspondant à 240 conteneurs ou 500 mètres linéaires de véhicules.



Un nouveau défi technologique Contrairement au premier, Energy Observer 2, ne fabriquera pas sa propre énergie mais il sera équipé de batteries et de réservoirs à hydrogène liquide. « C’est un vrai défi technologique, et on ira jusqu’au bout. On peut avoir un gros impact sur l’industrie maritime » dit avec conviction le porteur du projet. Effectivement l’impact peut être considérable quand on considère que ce type de navire polyvalent représente 37% de la flotte mondiale de commerce. Partenariat industriel Pour développer son bateau décarboné, Victorien Erussard a noué de nombreux partenariats avec de gros industriels français. Les plus importants sont ceux passés avec Air Liquide, mais aussi avec l’armateur CMA-CGM. Son ambition : lancer un projet français pour accélérer la transition écologique. Deux fois plus cher qu'un navire traditionnel Avec un budget prévisionnel de 80 millions d’euros, ce bateau expérimental coûtera deux fois plus qu’un cargo traditionnel mais il pourra naviguer pendant 30 ans. L’exploitation commerciale d’Energy Observer 2 est prévue pour 2027. En attendant, le projet sera présenté à Brest à l’occasion du One Ocean Summitqui va accueillir des chefs d’Etats, et des dirigeants de grandes entreprises. « Ce qu’on cherche, c’est fédérer, réunir, et faire en sorte que ce projet soit soutenu par France Relance » avance Victorien Erussart.



31 vues0 commentaire
gammvert.gif
bottom of page