top of page
  • jf9106

Aberration écologique:l'Arabie saoudite désignée pour accueillir les Jeux asiatiques d'hiver en 2029



L'Arabie saoudite a été désignée mardi pour accueillir les Jeux asiatiques d'hiver de 2029 à Neom, une future mégapole futuriste en construction dans le nord-ouest du royaume désertique, a annoncé le Conseil olympique d'Asie (OCA).

"Les déserts et les montagnes d'Arabie saoudite seront bientôt un terrain de jeu pour les sports d'hiver", affirme dans un communiqué cette organisation, en précisant que la décision avait été prise "à l'unanimité" lors de son assemblée générale à Phnom Penh.


Situé sur les bords de la mer Rouge, le projet Neom, d'un montant de plusieurs centaines de milliards de dollars et porté par le puissant prince héritier Mohamed ben Salmane, a fait beaucoup parler de lui depuis la première annonce faite en 2017.

Des architectes et économistes ont mis en doute sa faisabilité.

Les Jeux asiatiques d'hiver devraient précisément se dérouler à Trojena, secteur montagneux de Neom "où les températures descendent en dessous de zéro degré en hiver et où les températures tout au long de l'année sont généralement inférieurs de 10 degrés" au bord de mer, affirment les promoteurs sur leur site internet, sans faire mention de la question des précipitations.

Trojena, qui devrait être achevé en 2026, comprendra des pistes de ski ouvertes toute l'année, un lac artificiel d'eau douce, des chalets, des manoirs et des hôtels de luxe, d'après la même source.

Mohammed ben Salmane occupe le poste de président du Conseil d'administration de Neom. Dirigeant de facto du royaume, il a promis avec ce projet de "redéfinir le tourisme de montagne dans le monde", tout en respectant les principes de l'éco-tourisme.


Le directeur de Neom, Nadhmi al-Nasr, a pour sa part affirmé que Trojena serait doté "des infrastructures adéquates pour créer une atmosphère hivernale au coeur du désert, et de faire de ces Jeux d'hiver un événement mondial sans précédent".

Les Jeux asiatiques d'hiver comprennent des compétitions de ski, de snowboard, de hockey sur glace et de patinage artistique, soit 47 épreuves au total, dont 28 sur neige et 19 sur glace, selon l'OCA.

"Je n'ai jamais cru que je skierais (un jour) dans mon pays", a réagi mardi le skieur alpin saoudien Fayik Abdile, cité dans le communiqué de l'organisation.


Les évènement sportifs se sont multipliés ces dernières années en Arabie saoudite, accusée par des ONG de vouloir ainsi détourner l'attention des atteintes aux droits humains dans le royaume.

Dans un entretien à l'AFP, le ministre saoudien des Sports, le prince Abdulaziz ben Turki Al-Faisal, a récemment fait état du souhait de son pays d'organiser un jour des Jeux olympiques.

Un responsable égyptien a lui déclaré le mois dernier que l'Égypte, la Grèce et l'Arabie saoudite avaient entamé des discussions sur une éventuelle candidature conjointe pour la Coupe du monde de football en 2030.


"Ce monde est fou, on dépasse la débilité": les premières réactions politiques à l'attribution des Jeux asiatiques d’hiver à l’Arabie saoudite


Après la contestation mondiale de la Coupe du monde de Football au Quatar, cette annonce ressemble à une farce. Elle est pourtant bien officielle. "Ne perdons pas de temps: boycott, interdiction pour les entreprises européennes de participer au projet et opposition diplomatique", a réagi directement l'eurodéputée française Manon Aubry (La France Insoumise).


Au sein du monde politique belge, on n'a pas encore appelé à une action aussi catégorique. Mais certains ont partagé leur désarroi sur les réseaux sociaux après l'annonce de cette attribution.

"À croire qu'on n'a tiré aucune leçon du choix du Qatar pour la Coupe du monde 2022. Errare humanum est, perseverare diabolicum", a tweeté le ministre d'État André Flahaut. Comprenez "l'erreur est humaine, persévérer est diabolique".

De son côté, le président des Engagés (ex-cdH) Maxime Prévot se demande où on vit. "Ce monde est fou", écrit le président. "Les jeux asiatiques d'hiver 2029 (ski, patinage…) ont été attribués à l'Arabie Saoudite en plein désert. Ce sera dans une ville futuriste qui n'existe pas encore. Manifestement beaucoup n'ont encore rien capté aux défis climatiques ! On dépasse la débilité", tacle l'homme politique.

La cheffe de groupe de ce même parti au parlement bruxellois ne dit pas autre chose. "Le monde tourne décidément fou. Inimaginable et totalement irresponsable", note Céline Fremault.


Des Jeux d’hiver en plein désert:ils n’ont vraiment rien compris!

(Une humeur signée Alexis Carantonis, Rédacteur en chef de www.dhnet.be )




C’est donc bien l’Arabie saoudite qui a été désignée pour accueillir les Jeux asiatiques d’hiver de 2029. Haut lieu de la démocratie, et référence internationale des sports de glisse et des monts enneigés, c’est bien connu… Au cas où vous n’aviez pas perçu le désespoir de l’ironie, dites-vous que le Conseil olympique d’Asie (OCA) est plus cynique que nous : c’est que cette décision absurde a été prise "à l’unanimité" de l’auguste assemblée !


Récapitulons. En 2014, les JO d’hiver ont eu lieu dans la station balnéaire de Sotchi, sous neige artificielle. Une idée tellement sotte qu’il a été jugé utile de réitérer l’expérience à Pyeongchang ainsi qu’en ce début 2022, à Pékin, ville sans neige et sans montagne. On ne pose même pas ici les enjeux de droits humains et la question du massacre des Ouïgours.

Bifurquons vers le football. La FIFA a cédé en 2010 aux roubles russes et aux pétrodollars qataris pour réaliser son combo de la honte, attribuant le Mondial 2018 à la Russie (aujourd’hui en guerre avec l’Ukraine et hostile à l’Occident) et l’édition 2022 au Qatar, dont les appels au boycott pour hérésie écologique (des stades climatisés, à usage quasi unique), sociale (6 500 morts pour construire les enceintes), historique (le Qatar n’en a pas, encore moins en football) et démocratique (la question du droit des femmes, de l’alcool, de l’homosexualité) se succèdent de jour en jour.

Et voici donc venir Trojena-Neom 2029, une mégapole en construction dans le nord-ouest de l’Arabie saoudite. Pour accueillir du ski en plein désert, dans un pays où l’homosexualité est toujours passible de peine de mort. Ils n’ont donc rien compris.


La DH du 04 et 05/10/22 - photos AFB


ความคิดเห็น


gammvert.gif
bottom of page