top of page
  • jf9106

Écologie : leur invention permet de transformer l'eau de mer en eau potable !

Dernière mise à jour : 12 juin 2022


Avec les changements climatiques, l’accès à l’eau potable est un enjeu majeur : ces deux amis proposent une ingénieuse solution.

Alors que les changements climatiques creusent les inégalités notamment en matière d'accès à l'eau, Pierre et Thierry, deux amis originaires du Var ont décidé de mettre en place Heliowater. Le concept ? Un dispositif qui permettrait à de nombreuses communautés d'accéder à l'eau potable.


Dans un reportage de France TV Nature, Pierre et Thierry, deux amis originaires de la région du Var ont présenté leur dispositif inédit : Heliowater. Ce dernier est un procédé qui, comme le rappelle le média PositivR, « utilise l'énergie solaire et le principe de la distillation ». En d'autres termes, Heliowater reproduit le cycle de l'eau grâce à un système en forme de sphère, composé d'un panneau solaire et d'un miroir. Celui-ci « permet l'évaporation de l'eau impropre à la consommation ». L'eau dite pure et consommable se comprime sur les parois de la sphère et peut ensuite être récoltée dans un réservoir. Cette véritable révolution pourrait être la solution aux problèmes d'accès à l'eau de certaines communautés « comme les camps de réfugiés ou aux populations côtières ». « 20 % de la population mondiale n'y a pas accès », rappelle Heliowater sur son site


.Aujourd’hui, plus de 780 millions de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable. La France n’est pas épargnée : 2,1 % de la population n’a pas accès à un service d’eau potable géré en sécurité. Avec les changements climatiques, cette réalité s’accentue encore. Face à ces défis, deux amis ont mis au point une solution ingénieuse inspirée de la nature : grâce à l’énergie solaire, ce dispositif distille l’eau de mer pour la rendre potable.




Des projets ambitieux pour venir en aide aux populations reculées dépourvues de cette denrée rare

Les populations pauvres des régions reculées du monde sont les premières touchées par les inégalités, notamment celle de l'accès à l'eau. À Madagascar, où près de 87 % de la population rurale ne peut pas s'acheter de l'eau potable et doit souvent recourir à de l'eau polluée, le Rotary e-Club Satellite de Paris-Nord Nouvel Horizon et le Rotary Antanarivo Vovonana, deux organismes humanitaires, ainsi que la mairie de la ville d'Amboasary, dans le sud du pays, ont décidé d'utiliser la technologie HELIO afin d'aider les communautés dans le besoin. Pour cela, ils ont installé le dispositif de filtrage et de purification d'eau pour permettre d'apporter de l'eau potable « aux 600 élèves de l'école publique ». De plus, ils ont décidé de mener une action de sensibilisation et d'éducation sanitaire dans la même ville.


En utilisant l’énergie solaire et le principe de la distillation, Heliowater reproduit le cycle de l’eau. Composé d’un panneau solaire et d’un miroir, le dispositif sphérique permet l’évaporation de l’eau impropre à la consommation. Les résidus solides restent dans le système, alors que l’eau pure vient se condenser le long de la paroi de la sphère. Cette eau potable est récupérée dans un réservoir, rendant ainsi disponible 10 à 20 litres d’eau par jour.

De nombreux pays s’intéressent déjà à cet outil autonome : il permettrait de combler les besoins en eau de cinq personnes par jour, et pourrait être particulièrement adapté aux camps de réfugiés ou aux populations côtières.

Heliowater, une goutte d’eau dans l’océan de la soif dans le monde ? Le futur nous le dira.

79 vues0 commentaire
gammvert.gif
bottom of page